Spartacus Spartacus 24 janvier 10:45

@Pimpin
« Le capitalisme dévore ses enfants »

Oui chaque matin un capitaliste prend un gentil ouvrier et le trempe dans son café pour l’avaler en une bouchée.
C’est bien connu.

Attention si tu te coupes le doigt avec un couteau en épluchant des légumes, c’est la faute au capitalisme.

Rigolo ces anti-capitalistes hors sol qui critiquent ce qu’ils ignorent.

C’est justement une absence de liberté de marché, et donc de capitalisme qui la cause et conséquence.

L’auteur pour être en phase avec ses textes et sa pensée Marxiste, va quitter l’horrible Suisse capitaliste pour aller vivre au Venezuela ou dans l’un des pays ou le socialisme rend les gens plus heureux qu’en Suisse.  smiley  smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe