HELIOS HELIOS 24 janvier 17:13

... sans autres considérations pour le déroulement des faits, si « la France » veut un champion des turbines et alternateurs en tout genre, il suffit de remonter une boite et embaucher  non pas des guignols  mais de vrais pros, il y en a chez nous, il faut juste les payer leur prix... de l’ingénieur à l’ouvrier le plus qualifié !

Seulement voila, l’auteur est un bisounours parce que « la France » n’en a rien a foutre d’un champion, car le fric se fait a travers des contrats financiers pour lesquels acheter chez les yankee est plus juteux qu’a une boite de chez nous... aussi performante soit-elle.

... la souveraineté... qui s’en occupe, a part les sans dents, et encore... ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe