Séraphin Lampion François Pignon 26 janvier 2019 12:48

@JL

La symbolique animalière de la « vipère lubrique  »est d’autant plus savoureuse dans le vocabulaire de l’injure politique utilisé par Massada que cette expression était utilisée et a connu un certains succès lors des procès de Moscou, orchestrés par le procureur Vychinski sous l’égide du stalinisme.

Il ne m’avait pas semblé jusqu’à aujourd’hui que c’était sa tasse de thé, mais il n’est pas à une contradiction près.

Puis-je modestement suggérer une autre expression utilisée par le tribun en question ? Il aimait bien aussi « rat visqueux ». Massada trouvera bien dans son entourage un destinataire pour l’emploi de cette métaphore.

Je n’attends pas de remerciements de sa part, j’ai l’habitude d’avoir affaire à des ingrats.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe