Xenozoid 30 janvier 2019 18:52

@Xenozoid

le texte a été manger par le site...lol

Aux premiers jours de 1905, les ouvriers de Pétersbourg lancent une pétition décrivant les conditions de vie et de travail,
toutes les humiliations, les persécutions, les injures que subit le peuple.
 « Elle énumérait tout : depuis les courants d’air qui traversaient le fabriques jusqu’à la servitude du pays ».
Les revendications de cette pétition, formidable cahier de doléances, sont à la fois économiques et politiques :
 la pétition réclame des salaires décents, la journée de huit heures et l’abandon progressif de la terre au peuple, l’amnistie, 
les libertés publiques et la séparation de l’Église et de l’État, 
et surtout la convocation d’une Assemblée constituante, élue au suffrage universel non censitaire.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe