Gilles Mérivac Gilles Mérivac 10 février 18:15

@armand tardella
Je ne suis pas convaincu du rôle que vous attribuez au libre arbitre dans votre article car on peut très bien remplacer le choix des angles a et b par l’expérimentateur par celui d’un programme aléatoire. La seule chose importante, c’est que le choix du programme ne soit pas corrélé à l’expérience elle-même.
D’autre part, ces fameuses variables cachées apparaissent de manière ad hoc, c’est-à-dire pour expliquer quelque chose que l’on ne comprend pas vraiment. Sans leur intervention, vos équations (même non linéaires) sont vouées à l’échec.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe