Deepnofin Deepnofin 10 février 11:20

Merci à l’auteur pour cet article ! Je ne suis pas scientifique, et me suis pas encore penché réellement sur ce que vous exprimez (et il faudrait que je lise les liens de JC Lavau aussi), mais il semblerait que ça confirme la théorie sur laquelle je suis depuis 3 ans : L’Univers est effectivement déterministe*, et il est de nature Alchimique ; ce Secret serait connu par des êtres « transcendés », qui, de tous temps, ont orientés la Vie pour accélérer son processus d’évolution.

Les humains seraient des animaux intelligents individués, donc « sortis » du Présent et du Tout de l’Univers (dès lors où il y a de l’égo, il y a « ralentissement du Présent » par la pensée et sa cage de résonance).

*L’Univers déterministe : il serait comme un mix entre la Fourmi de Langton (localement) et le Jeu de la Vie (globalement) : au niveau « local », les éléments en interaction « déterminée » subissent un chaos constant qui les fait atteindre fatalement un nouvel équilibre, en créant un nouvel objet stellaire par exemple (= l’autoroute de la Fourmi de Langton). Au niveau global, ce serait un Jeu de la Vie, car en partant d’une condition simplissime (un « indivisible » il y a 14 milliards d’années, dans une Matrice avec des règles simples mais d’un équilibre et d’une précision absolue), à force de chaos et de nouveaux équilibres, notre Univers est devenu ce qu’il est aujourd’hui (comme un Jeu de la Vie « parfait »...).

Pour la Vie Intelligente, là aussi on peut utiliser des jeux pour comparer : le déroulement de nos vies seraient comme une partie de « Livre dont vous êtes le Héro » avec des cartes de Tarot. L’Humain est entièrement conditionné, et si l’Univers est déterministe, il n’y a pas de raison qu’il en soit autrement pour nous ; mais nous ressentons le besoin de Liberté, alors on se croit libres, seulement, on ignore ce qu’elle est réellement, puisque nous sommes conditionnés. Ainsi, tout ce qui fait notre Être à l’instant T dépend entièrement de notre passé, de la façon dont notre intellect assimile les choses, et nous fait prendre des choix (qui sont en réalité déjà pris lorsqu’on y est confrontés), tout en évoluant perpétuellement. Chaque choix, ou évènement, c’est comme une nouvelle carte, et chacun peut se défausser de mauvaises cartes, encore faut-il qu’il comprenne qu’elle soit mauvaise ; c’est à mon avis précisément ce point qui fait notre Libre-Arbitre.

Selon moi, puisque le conditionnement est total, le libre-arbitre n’est pas la faculté de faire un choix librement, mais plutôt notre facteur naturel d’évolution (individuelle et collective) : puisqu’il y aurait des êtres transcendés qui connaitraient cet éventuel secret alchimique de la Vie, ils exerceraient fatalement une forte influence sur le peuple pour accélérer son évolution, mais il ne faut pas compromettre son libre-arbitre, c’est à dire lui laisser arpenter la vie le plus naturellement possible, afin qu’il comprenne de lui-même l’essence des choses. Pour moi, ce serait ça, le libre-arbitre, et d’une importance capitale, car si la compréhension n’est pas entière, chez l’individu autant que chez le peuple, c’est à dire, si cette compréhension n’a pas germé naturellement en eux, jusqu’à l’éclosion complète, alors il y aurait des dangers, des faiblesses profondes dans nos coeurs et nos intellects. C’est un peu comme si un gamin de 10 ans voulait fabriquer une bombe : il aurait l’intellect et les connaissances nécessaires pour y parvenir, mais pas l’expérience ni la pleine compréhension pour le faire sans danger, car il est tout simplement trop immature.

Et on peut faire de grands parallèles avec notre Humanité : nous avons des potentiels technologiques immenses, mais nous sommes bien trop immatures pour que ça nous soit pleinement profitable : c’est même à l’inverse des tas d’épées de Damoclès qui trainent au dessus de nos têtes. Du coup, nous devons encore évoluer afin de devenir suffisamment « adultes » pour continuer dans ces voies là. Le mouvement des GJ représente à mon avis le lancement de la révolution globale, de l’émancipation de l’Humanité. Cette étape est celle de la transition démocratique, car le peuple comprend que seules de vraies démocraties pourraient nous faire changer le cap et éviter le mur sur lequel on se dirige à pleine vitesse. Ce qui se joue, c’est à mon avis notre transition à l’age adulte : on finit notre crise d’adolescence, on découvre l’absolue nécessité de s’émanciper du cocon familial (notre Système actuel, qui ne montre que mensonges et sénescence), et bientôt nous nous saisirons des rennes afin de rectifier notre trajectoire. On disposera pour ça de toute la cartographie du Mal, très détaillée de nos jours, afin de choisir la direction optimale vers le Bien. Bien, Mal, tout ça n’est que du jugement, mais si ça existe dans nos têtes, ce n’est pas pour rien : c’est notre premier guide ! le fameux Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal.

Sinon, pour l’Univers et l’intrication quantique notamment, dans la théorie j’inclus une version revisitée de Janus (la théorie cosmologique de Jean-Pierre Petit). J’imagine que vous la connaissez : dans les grandes lignes, notre univers (de matières et de lumières d’énergie et de masse positives) aurait un jumeau, de matières et de lumières d’énergie et de masse négatives. Les 2 univers (J+ et J-) seraient couplés. Selon JPP, J - serait énantiomorphe à J+, c’est à dire en symétrie (CPT symetry) par rapport au Big Bang.

Dans « ma version », J - serait en fait un Trou Noir : puisque notre univers est d’énergie +, et qu’il est en mouvement, j’en conclus que cette énergie+, c’est le mouvement justement, lié à l’espace-temps (c’est à dire le « tracé topologique chronologique de l’Univers », le déroulement inéluctable du Présent). Donc, dans un univers négatif, il n’y aurait pas de mouvement, tout serait statique. Tout serait donc constamment « en toute chose », ce serait donc un trou noir, de matière MJ - de masse négative infinie (trou noir) et d’énergie négative nulle (statique) ; et de lumière LJ d’énergie négative infinie (dans un trou noir = elle est partout à la foi, d’une vitesse infinie) et de masse négative nulle.

Du coup, chaque particules de J+ et J seraient couplés en permanence grâce à l’interaction constante provoquée par LJ . Ce qui expliquerait l’intrication quantique. La dualité onde-corpuscule serait expliquée par le caractère ondulatoire de la lumière (et de la matière) dans J+ (liée au Présent, à la propagation de l’Onde Primordiale « Aum »), et à son caractère corpusculaire dans J (trou noir = un point infime où tout est en toute chose).
Ainsi, notre double-matrice serait un univers non-euclidien, où lorsqu’on est polarisé Positif, c’est à dire lorsqu’on a du mouvement, on est dans J+, et lorsqu’on atteint la masse du Rayon de Schwarzschild, ou l’énergie de C, on « transmute » dans l’univers jumeau Négatif, où le mouvement cesse, ce qui entraine la polarisation négative.

Du coup, on serait dans un univers en 4D, 3Dimensions d’espace, et 1Dimension d’énergie. Dans les 2 Univers, le Présent est absolu, mais dans J+, le mouvement implique la causalité, et donc le passé est le socle sur lequel repose le Présent. Et puisque l’Humain est individué, il s’éloigne du Présent, et sors donc du « Paradis » (c’est ça, notre damnation éternelle, mais la bonne nouvelle c’est qu’on est voués à y retourner, au Paradis, lorsqu’on aura pleinement compris et intégré ça... Ce sera notre retour à la communauté primordiale, mais avec tout notre Savoir, nos expériences, notre nombre et nos technologies... ce sera fabuleux, et c’est ça l’émancipation de l’humanité que je crois inéluctable). En maitrisant la dimension d’énergie, on pourrait passer d’un univers à un autre, et c’est peut-être comme ça que les éventuelles civilisations supérieures s’affranchiraient du Paradoxe de Fermi.

Enfin bon, il y a tant d’autres choses à dire... J’ai un peu développé l’idée ici (mais maladroitement, et c’est trop long, etc). Je compte écrire et soumettre à AV un prochain article pour re-exprimer ça correctement.
Encore merci à vous pour votre article intéressant !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe