velosolex velosolex 31 janvier 2019 16:55

@Mohammed MADJOUR
Il n’y a pas que les gens non instruits dans ce mouvement. Encore d’ailleurs la notion « d’instruction » doit être relativisée, à ceux qui les nomment ainsi, définissant ainsi leur modèle comme étalon maitre.
Sans doute se rassurent ils ainsi. Mais la notion d’instruction traditionnelle, avec son corollaire de diplômes est il de moins en moins signifiant, si ce n’est qu’en mépris de classe affirmé..
Ce qui est nouveau c’est que des gens de plus en plus nombreux refusent les causes même de ce mépris de classe, avec la honte, notion participant de façon endogène à l’exclusion. Le phénomène internet à catalysé ce nouveau paradigme, créant les réseaux qui manquaient. Ce n’est pas la première fois qu’un produit du marché et de l’échange, comme le livre, à une autre époque, propulse un mouvement révolutionnaire à émerger.
A cela il faut ajouter un critère quasi physique : Les exclus, et leur corolaire d’indignés sont de plus en plus nombreux. Dés lors il est de plus en plus difficile de truquer un plateau de la balance, si c’est par la force brute, pour maintenir l’équilibre.
Nous en sommes arrivés à ce point précis, avec des ploutocrates arc boutés à un ordre du monde, déconnectés d’ailleurs des enjeux environnementaux. Car cerise sur le plateau, la terre est en train de brûler. Elle n’est pas sensible aux démagogues, elle ne peut être mise en garde à vue….Ce midi, à la radio, ils se faisaient du souci pour la santé de Carlos Gohn. « Qui clame son innocence ». 
« La vie est une farce dite par un idiot », disait Shakespeare


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe