Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 2 février 2019 15:03

@microf

Si vous relevez une phrase vers la fin de l’article , soit c’est que vous n’avez pas saisi ce qui précède soit que je n’ai pas été assez clair. 


Si je n’ai pas précisé que la prédation de Léopold II roi des Belges a au moins causé 10 millions de morts, j’ai néanmoins mentionné les 2 millions d’Algériens rayés de la carte par l’armée française. Donc ne me faites pas un faux procès ! Cela va de soi que je condamne ce crime contre l’humanité !


Comme les Allemands par rapport au nazisme et à Hitler bien sûr que je dois assumer une responsabilité de français puisque mon pays est responsable. Sauf que je me refuse de cantonner la question dans le schéma simpliste blanc-noir. Et dois-je me sentir coupable si je me demande à qui le crime a profité et si je pense que mes ancêtres montagnards n’en ont pas eu la vie facilitée ?

Est-ce que le colonialisme n’a pas coûté en impôts et en conséquences alors qu’une fraction prédatrice s’en est enrichie, elle, en exploitant honteusement les uns avec la complicité de L’Église et en dépouillant le petit peuple toujours avec la complicité de la religion « les premiers seront les derniers » ?

L’article insiste sur le fait qu’il est trop commode de globaliser en disant « la France », ou encore « nous les Européens » alors que les colonisés et les exploités se comptent aussi au sein du peuple français et chez les Européens.


Je crois que vous m’imputez une erreur de jugement à tort et que cela vous a amené à vous permettre d’émettre des doutes sur l’intégrité morale de l’enseignant que j’ai été.

J’ai beaucoup vécu et peut-être que l’expérience permet de ne pas bouillir de rage. Et puis c’est parce que votre attaque n’est pas fondée que votre vérité ne m’a pas fâché.


En espérant que l’échange aura donné à réfléchir des deux côtés, je vous remercie d’y avoir contribué.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe