pipiou 4 février 2019 16:21

Quand les manifestations sont déclarées et réellement pacifiques, voire l’acte XII par exemple, il n’y a pratiquement aucune violence, incroyable, non ?

L’auteur est du genre à aller donner des coups de pieds à un chien pour ensuite se plaindre de l’intolérable (effroyable ?) répression du clebs qui a osé le mordre. Mouarf !!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe