Laurent 47 9 février 11:55

J’ai été outré ce matin, en écoutant sur Europe 1, une prétendue « journaliste » nous dresser un portrait tellement mensonger de la situation au Venezuela que s’en aurait été presque risible, si la situation n’avait pas été aussi grave !

Imaginez-vous ! Juan Guaido, ce faux-nez des Etats-Unis, qui s’est auto-proclamé président du Venezuela, ose prétendre entrainer Washington dans une guerre, si Nicolas Maduro ne démissionne pas !

Imaginez un instant Carles Puigdemont demander au gouvernement espagnol de rendre son tablier, sous peine d’une invasion de l’armée française ! On croit rêver !

Car Juan Guaido et Carles Puigdemont, c’est bonnet blanc et blanc bonnet, tous deux n’ont aucune légitimité et risquent une longue peine de prison pour sédition (en Espagne, c’est 30 ans).

Si le Venezuela est dans de telles difficultés, c’est que les Etats-Unis ont procédé à leur manière habituelle, en appliquant un embargo sur les produits alimentaires et les médicaments que le Venezuela achetait, en gelant les avoirs de ce pays, et même en volant les réserves d’or déposées en Grande-Bretagne !

Nicolas Maduro est un sanglant dictateur, selon la définition habituelle des néo-nazis de Washington, car le Venezuela recèle des ressources énormes en pétrole, en gaz, en or, en diamants, et en métaux rares.

C’est exactement le raisonnement tenu par Adolf Hitler, quand il a voulu envahir la Russie pour lui piquer ses ressources !

Nazis de tous pays, unissez-vous !

Le gigantesque rassemblement des vénézuéliens dans les rues de Caracas le 23 Janvier (ignoré par la « journaliste »), m’a tout-de-même rassuré, ainsi que l’appui de la Russie, de la Chine, de l’Iran, et de la Turquie.

Juan Guaido va avoir beaucoup de mal à renverser la table, avec son équipe de bras cassés, parce qu’en face de lui, ce ne sont pas des lavettes qu’il va trouver !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe