leypanou 18 février 10:36

C’est là, l’approche assumée sans complexe, hier et aujourd’hui, par les Américains 

 : je me rappelle toujours des propos tenus par GW Bush qui, parlant des auteurs d’attentats terroristes, les traitait de « faceless cowards ».

Il est évident que, pour lui, les pilotes de drones états-uniens à des milliers de kilomètres de leurs cibles, ont du courage à ne plus savoir quoi en faire.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe