gaijin gaijin 18 février 11:32

" Mais ce refus interroge : pourquoi entretenir une armée que l’on n’ose pas engager ? Si la réduction du dernier bastion de l’État islamique ne vaut pas la peine d’engager des troupes conventionnelles, quelle cause sera assez importante pour le faire ?"

les bénéfices ?

la problématique de l’acceptabilité des morts est liée a celle de la disparition des états nations ....a une époque on crée la fiction de la patrie et des morts pour la patrie ( fiction qui remplace celle la volonté de dieu etc ) ....quel idéal aujourd’hui rend acceptable le sacrifice ?

le futur est aux armées de mercenaires payées par des multinationales qui s’affronteront pour le pillage de tel ou tel territoire .....a moins que ça ne soit déjà le présent ?!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe