lloreen 19 février 09:47

Il aurait fallu équiper monsieur Macron de l’armement adéquat et l’envoyer en première ligne pour ouvrir la marche là-bas, le problème français aurait été résolu et le syrien sans doute aussi en partie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe