Paul Leleu 27 février 01:33

@pemile

ben non... d’abord, rien ne vous assure que nous sommes moins fliqués que les chinois... il y a 2 phases dans le flickage : le coercition, mais avant lui le fichage... Hors, des gens comme Snowden (et d’autres) nous ont largement expliqué que nous étions fichés en gros et en détail. Mais j’ai l’impression que cet état de fait a beaucoup de mal à entrer dans certaines consciences... Il y en a qui sont encore dans le mythe du « monde libre » et des bisounours rose-fluo !

Dans ce contexte, il y a des opposants en Occident (et en France) qui croient qu’internet est une abstraction, et qu’en mettant des lunettes de soleil à leur ordinateur ils vont échapper à la surveillance policière.

De mon côté, j’explique que c’est léger... qu’on ne peut pas échapper à la surveillance de masse parce-que le réseau lui-même sur lequel nous fonctionnons est créé, dirigé et possédé par les flics... Et qu’il y a donc une grande naïveté à croire qu’on peut passer incognito dans un commisariat géant.

Pour appuyer mon argumentation, je montre que les services chinois pensent comme moi : qu’il faut posséder son propre réseau physique (cables, data center, serveurs, énergie, etc.) pour pouvoir prétendre à échapper au flicage (quitte à flicker ensuite son propre réseau, mais c’est une autre histoire). Hors, le citoyen lambda n’a pas les moyens de créer son propre réseau. Il est donc condamné à être fliqué.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe