Spartacus Spartacus 25 février 09:03

En France on est prêt a concurrencer.

Nous devenons l’UFSS. La nouvelle URSS. On a toutes nos chances.

On faut tout pour qu’aucune société deviennent grande et surtout qu’elles soient bien « petites et surtout »encadrées« et ne surtout pas devenir des géants mondiaux type des GAFA, ou des BATX. 

En France on a plus d’idées pour les taxer que de créer un environnement pour qu’elles surgissent.

Pendant qu’en chine et USA les uns ont envie de s’enrichir sans culpabilisme permanent moraliste et les autres ont le sens entrepreneurial, en France nous avons les gilets jaunes qui veulent l’argent qu’on a pas et taxer les autres pour zadifier des rond points avec la bénédiction des Marxistes etatistes.

Les entreprises ?

Surtout pas de sociétés innovantes. Nous avons le »principe de précaution« , le refus du changement comme concept, avec des fonctionnaires »statutaires à l’emploi à vie" pour emmerder en permanence le secteur privé et se croire utile.

Des impôts pour bien chasser les innovateurs. Des impots pour bien chasser le cumul de capitaux pur bien chasser les investisseurs. Des banques gérées par des Enarques pour bien prêter qu’a l’état.

Ici c’est l’état, ses élus et fonctionnaires qui dirigent l’économie. Pas une semaine sans emmerder les entreprises et les transformer en vassaux bureaucratique au service de l’état et ses lubbies.

L’agriculture ?

Surtout pas de grandes fermes. Interdiction de faire des fermes de plus de 57 vaches. Chaque jour des fonctionnaires epliquent comment cultiver ou planter.

En éducation ?

Surtout que l’éducation soit nivelée. Surtout pas créer de génie qui risque d’être milliardaire. Monopole Marxistes sur les sciences sociales et économiques. Surtout pas de capitalisme et d’économie de marché. Retour vers le moyen age comme principe.

Nous sommes la nouvelle URSS, mais les gauchistes nous font croire qu’on est dans un pays libéral.

Quelle blague.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe