Bec à foin Pink Marilyn 26 février 2019 13:04

« Reste à voir enfin, si notre président progressiste influençable va transgresser encore la position historique de la France. »

Il n’est ni progressiste ni influençable, il est en mission !

Pas progressiste parce que toutes les actions qu’il a menées et toutes les options personnelles qu’il a pu prendre sont conservatrices. Ne pas être opposé à l’homosexualité n’est pas être progressiste, c’est être tolérant.

S’il était influençable, ça serait toujours par le même côté, celui du pognon, or c’est bien cette puissance-là qui l’a formé et qui l’a promu.

Par contre, s’il n’est ni progressiste ni influençable, dire qu’il est hypocrite serait un euphémisme. Il est calculateur et manipulateur et prêt à toutes les démagogies pour faire triompher son camp et s’attribuer les lauriers. C’est un arriviste type Jules César avec lequel il a plusieurs points communs dont le mépris du Sénat qu’il flatte pour obtenir son aval et ridiculise en se moquant de ses interventions comme dans l’affaire Benalla.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe