Séraphin Lampion Arthur S 8 mars 2019 12:26

@siatom

votre réaction montre la confusion entretenue par le lobby medico-pharmaceutique sur les origines et les remèdes à ces deux affections.
Le progressisme n’a pas pour origine une toxine, mais un euphorisant immatériel émanant de certaines idéologies. Les cas de contagions orales dus à des conversations malencontreuses sont amplifiés par le recours à émissions de logorrhées télévisuelles qui se traduisent par de véritables épidémies.
Heureusement, le ministère de la vérité vraie veille au grain et les chenapans comme ce « Monsieur » que vous évoquez dans l’article sont vite recadrés par les brigades du Palais Bourbon pour enrayer des phénomènes qui pourraient aller jusqu’à l’anarchie !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe