Giordano Bruno 13 mars 2019 13:35

@av88
Ce n’est pas parce que Macron ou d’autres appliquent en droit français les volontés de la commission européenne que nous ne devons pas les attaquer. Au contraire ! Les collabos constituent une cible, tout autant que les donneurs d’ordres. Depuis Nuremberg, les défenses du type « J’avais des ordres. » ne sont plus acceptables, surtout lorsqu’on a fait tant d’efforts pour être à ce poste et pour s’y maintenir coûte que coûte.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe