Areole 16 mars 2019 08:45

Je crains votre taxe soit bien insuffisante.

A quoi bon lutter contre l’apesanteur alors que le vent et la pluie font des ravages aussi considérables que l’apesanteur. On ne compte plus, de par le monde, le nombre de victimes de tornades, ouragans, inondations ou glissements de terrain. Aussi Permettez-moi de vous suggérer d’adjoindre à votre dispositif tarifaire un impôt sur la flotte et les courants d’air.

Dans le même esprit qui vous anime, il serait pertinent d’y assujettir tout citoyen ne remplissant ses obligations envers le ministère des transports intersidéraux d’eau liquide ou défaillant à la pratique des exercices quotidiens et obligatoires de la pompe à air.

Merci de votre attention et surtout marchez à l’ombre.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe