phan 21 mars 21:20

Un système de promotion mondiale de l’islam rigoriste :
Plus de deux décennies après la fin de la Guerre Froide, WikiLeaks publie plus de 60 000 documents diplomatiques saoudiens. Ces « câbles » mettent en lumière le système de prosélytisme et de promotion d’une lecture rigoriste de l’islam appliqué par le royaume wahhabite au niveau international. « Depuis des dizaines d’années, l’Arabie Saoudite injecte des milliards de pétrodollars dans des organisations islamiques à travers le monde, pratiquant une diplomatie du chéquier », révèle le journal américain New York Times, en juillet 2015, après avoir épluché tous les documents diplomatiques mis à jour par WikiLeaks.
« Quand après les attentats du 11 septembre 2001, alors que 15 des terroristes étaient saoudiens, George W.Bush désigne l’Afghanistan et l’Irak comme les ennemis des Etats-Unis, on comprend que l’Arabie est un bon client qu’il ne faut pas contrarier », analyse encore Pierre Conesa. Pour l’historien, la situation est similaire aujourd’hui, quand « Donald Trump annonce depuis Riyad que c’est l’Iran qui est la cause du terrorisme ».

Le terrorisme n’est donc que le sommet visible d’un iceberg qui s’appelle la stratégie du choc des civilisations.

Aujourd’hui, c’est un secret de polichinelle que les Anglo-américains, dans le cadre de guerre contre l’URSS en Afghanistan, ont fait appel à des combattants wahhabites importés du Pakistan et d’Arabie saoudite. Lors d’un entretien en 2009, Hillary Clinton a reconnu que « ceux [les terroristes] que les États-Unis combattent aujourd’hui sont ceux que nous avons financés il y a vingt ans ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe