Christian Labrune Christian Labrune 22 mars 11:17

Certains des réfugiés s’étonnent de la dimension politique et sociale donnée par les média et les politiques au massacre de Christchurch, alors qu’en Afrique des chrétiens sotnt assassinés tous les jours et des églises brûlent.

............................................................
@L’Astronome

C’est normal et c’est cet étonnement qui fait problème : un chrétien qui a le devoir -en principe « d’aimer ses ennemis » n’a évidemment pas le droit de massacrer qui que ce soit. Si on l’offense, il doit tendre l’autre joue. Si on tue un de ses proches, il ne doit pas haïr l’assassin : « vous n’aurez pas notre haine ! »

Un musulman, en revanche, a le devoir de massacrer tous ceux qui refusent de reconnaître qu’Allah est plus grand que les autres dieux, et particulièrement les « associateurs », c’est-à-dire ceux qui associent à leur dieu d’autres personnes, les hypostases de la Trinité chrétienne en particulier. Lisez par exemple le verset 5 de la sourate IX :

"Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Ṣalāt et acquittent la Zakāt, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux."

Intervention ironique, cela va sans dire !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe