Fergus Fergus 27 mars 13:09

Bonjour, Laconique

Une oeuvre parfois grandiloquente et souvent émaillée d’interminables digressions. Mais quelle générosité, et quelle puissance ! A bien des égards, Hugo me fait penser à Beethoven.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe