JPCiron JPCiron 27 mars 22:15

(suite)

< Dans la Bible, Dieu abaisse toujours les superbes et les présomptueux, il choisit toujours les faibles >


Dans l’Égypte antique, durant sa vie, le Roi devait se conformer à la Morale Universelle instituée par le Créateur : c’est Maât (justice, vérité, équité) - Dans le Livre des Morts, on peut lire :

«  Je suis venu à toi, je t’ai apporté Maât. J’ai repoussé pour toi le mal, Je n’ai pas porté la main sur l’homme d’humble condition, Je ne l’ai pas fait pleurer.

Je n’ai causé de souffrances à personne. Je n’ai pas ôté le lait à la bouche des petits enfants. Je n’ai pas chassé le troupeau de son pâturage. »

Le respect de Maât durant sa vie permet de « passer sur la balance » et d’être « sauvé », c’est-à-dire d’accéder à la vie éternelle, comme les dieux.

C’est une approche très Chrétienne, quelques millénaires avant l’heure.




 < foi en la puissance du verbe capable de changer le monde, >


Bien des concepts Chrétiens ont été ficelés quinze siècles avant Jésus Christ, en Égypte :

« Hommage à toi, Rê, pouvoir suprême,(...) âme douée de parole créatrice (...)Tu es les corps de l’ Eternel (...) Grand dieu qui lie le temps (...) Seigneur des Ténèbres, Qui parle au sein de ses mystères. » (Litanie de Rê)




< Hugo aimait la nature. Celle-ci était pour lui un livre ouvert dans lequel se lisait la parole de Dieu. >


Zoroastre avait créé les moyens pour que sa parole puisse être mise en œuvre.

Il nous enseignait que Dieu avait doté chaque humain et chaque animal (jusqu’au plus minuscule) d’une âme , lui permettant, post-mortem, d’accéder au Royaume de Dieu. Tous étant aussi dotés du Libre Arbitre.

L’humain a été doté d’un discernement largement supérieur à celui des animaux, car Dieu a créé une Alliance entre l’homme et les animaux. Avec mission pour l’homme de protéger l’animal (et son biotope).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe