Bernard Grua Bernard Grua 5 avril 20:02

@Hubert carnoles
N’importe qui, peut écrire n’importe quoi. Et un deuxième peut dire qu’il a lu ça quelque part. Ensuite, le fake passe dans le bruit de fond. C’est ainsi qu’on lance des harcèlements en meute.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe