Axel_Borg Axel_Borg 11 avril 2019 09:33

@Dom66,

Bien entendu que Mercedes AMG est la clé de voûte des succès d’Hamilton entre 2014 et 2018, que ce soit Brackley (châssis) ou Brixworth (moteur).
Mais sur cinq saisons, King Lewis finit 4 fois champion et une fois dauphin à seulement 5 points de Nico Rosberg en 2016 (le tout avec une casse mécanique à Sepang).
Hamilton a largement dominé Rosberg entre 2013 et 2016, puis encore plus éclipsé Bottas depuis 2017.

Lobbying de Mercedes sur le turbo ? Plus que probable car si l’étoile s’en allait fin 2012, Ferrari et Renault restaient seuls dans le paddock (Honda n’annonçant qu’en mai 2013 son retour avec McLaren pour 2015). Et Ecclestone ne pouvait se permettre de perdre Stuttgart ...

Une écurie de F1 moderne c’est entre 500 et 1000 employés. Mais de tous, le plus important reste le pilote, c’est lui qui fait la plus grande différence, plus encore que le chef mécanicien, le chef motoriste ou l’aérodynamicien en chef.
C’est bien pour cela qu’à part le cas exceptionnel du gourou aérodynamique Adrian Newey, seuls les pilotes sont payés des fortunes par les propriétaires des écuries de F1 ...

Et c’est ainsi depuis Ayrton Senna, premier à aussi bien se vendre (1 million de dollars par GP en 1993 avec McLaren, ce qui avait causé un terrible bras de fer avec Ron Dennis même après le doublé Interlagos / Donington de Magic), avant Michael Schumacher, Fernando Alonso, Kimi Räikkönen, Lewis Hamilton puis Sébastian Vettel.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe