Christian Labrune Christian Labrune 17 avril 22:39

Toutes ces raisons nous confirment, cent ans après la création de l’Internationale communiste, plus que jamais, que les thèses définies par l’Internationale communiste, Thorez, Togliatti, Dimitrov, restent un jalon pour l’avenir.

==========================================

Et Lénine ? Et Staline ? Et les frères Castro avec leur petit boucher de la Cabaña ? Et Pol Pot ? J’allais oublier Mao et Kim Il-Sung, premier grand roi communiste d’une longue lignée !

Les « thèses », c’est bien, mais ces grands bonshommes que je viens de citer, eux, ne se sont pas contentés d’être des intellectuels. Ils ont su mettre la main à la pâte, et l’immense bonheur des hommes, dans tous ces pays que je viens d’évoquer, n’est-ce pas à eux seuls qu’ils le doivent ? Ne l’oublions jamais.

Vive Iossif Vissarionovitch Djougachvili, le plus grand d’entre eux et le plus admirable.

Staline dans le coeur des hommes
Sous sa forme mortelle avec des cheveux gris
Brûlant d’un feu sanguin dans la vigne des hommes
Staline récompense les meilleurs des hommes
Et rend à leurs travaux la vertu du plaisir
Car travailler pour vivre est agir sur la vie
Car la vie et les hommes ont élu Staline
Pour figurer sur terre leurs espoirs sans bornes.

Et Staline pour nous est présent pour demain
Et Staline dissipe aujourd’hui le malheur
La confiance est le fruit de son cerveau d’amour
La grappe raisonnable tant elle est parfaite

Paul Eluard


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe