L'apostilleur L’apostilleur 18 avril 09:22

« ..L’on peut alors retenir qu’ils s’approprient un mérite qu’ils font payer par d’autres. » ......effectivement.

Et DEUX FOIS .Par l’entreprise ET par les français avec la déduction fiscale.

Mais le paradoxe, c’est que c’est quand même la moins mauvaise solution. Si les dons n’existaient pas l’effort serait entièrement à la charge de l’état. Le procès qui est fait aux donateurs se trompe d’objet. Il y a bien d’autres motifs pour cela. Il faut encourager les dons et reconstruire Notre-Dame.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe