Jean De Songy 18 avril 20:32

« memento mori » (« souviens-toi que tu vas mourir »), un rappel qui, à lui seul, est censé nous éviter de tomber dans l’hybris....

 

Moi je préfère « Viva la muerte » de la légion espagnole... des mecs qui ne tombèrent pas dans l’hybris donc...

 

Je suis « sujet » au sens que je subis ce que je suis et ce qui m’arrive.

 

Pas du tout la définition du sujet... le sujet est en rapport avec la subjectivité (et donc les objets séparés et l’objectivité). ça fait vraiment dans la niaiserie pontifiante ces articles... « Je subis ce que je suis » est en rapport avec l’existence, l’aliénation (la fausse conscience de Marx, la conscience malheureuse de Hegel, la mauvaise foi de Sartre, le « on » heideggerien etc.) où le Moi devient objet « réifié ».

 

Avec votre « être » grandiloquent, à contre-sens et masturbatoire, c’est vraiment ridicule votre article


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe