JPCiron JPCiron 20 avril 22:27

@UnLorrain

Avec une flèche, les Masaï prélèvent un peu du sang d’une veine du cou d’un veau, pour s’en nourrir. Et le veau est bientôt relâché.

De la manière dont les animaux sont égorgés conscients dans les abattoirs, le sang gicle partout, et il est aussi aspiré dans les poumons. Ça ressort aussi partiellement avec des bruits qu’on peut imaginer... 

La ’peluche’ , quant à elle, ne se laissait pas approcher.
J’ai dû la photographier au zoom !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe