Michel J. Cuny Michel J. Cuny 23 avril 11:01

@rogal
Malheureusement, ce que vous appelez le « concret » est ce qu’il y a de plus compliqué à saisir par les mots...
Placez-vous devant une table. Essayez d’en dire tout ce que vous pouvez en dire : forme, matériau, histoire du concept dont elle est la mise en oeuvre, provenance de son nom, identité des personnes qui l’ont fabriquée, de quelle forêt son bois est issu, etc.
Il en va de même pour la quantité de travail dont elle est le résultat... C’est insaisissable directement à partir d’elle-même. Or, il n’en reste pas moins qu’une certaine quantité de travail (abattage d’un arbre, etc.) lui a été consacrée...
À ce propos, David Ricardo renvoie à la composition des éléments d’un navire, etc.
Mais le premier matériau sur lequel vous pouvez vous pencher, c’est votre propre pensée et la qualité des outils d’analyse dont elle dispose.
Personne, jamais, ne pourra faire ce travail à votre place.
Vous disposez de ce concret-là : il vous revient de réussir à le mettre en mots, ne serait-ce que pour votre usage personnel.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe