microf 20 avril 11:07
Lens : face aux urgences saturées et manque de moyens, l’équipe médicale « vole en éclats »
La crise est nationale, « mais ici tout vole en éclats », lance le syndicaliste. « Comme partout, l’activité augmente », avec 160 entrées par jour en 2018 et des pics à 200. « Mais à Lens, un tiers des adultes nécessitent une hospitalisation alors que le nombre de lits diminue constamment dans les services. Résultat : les patients stagnent aux urgences et elles explosent ».
Chaque matin, j’ai peur d’aller au boulot, je me demande si je vais finir par faire une erreur », lâche-t-il, préférant « partir pour ne plus être complice de ce système qui broie les gens ».

« On nous parle de virage ambulatoire, réduction des délais de séjour mais on a les pires indicateurs de santé de France : une population âgée, un nombre incalculable de cancers, une surmortalité extrême et quasiment plus de médecins en ville ! », plaide-t-il.

Voilá la France oú l´on injecte des milliards dans la pierre au lieu de l´injecter dans l´ÊTRE HUMAIN. Lorsqu´une société ne met plus l´être Humain au centre de ces préoccupations elle va tendre á sa disparition.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe