ninportequoi 22 avril 15:05

@Spartacus
Le nitrate est à la fois un élément utile aux plantes (c’est pour cela que les agriculteurs en utilisent comme engrais) et un toxique pour les humains (c’est pour cela qu’il y a un taux maximum admissible dans l’eau potable).
De même le CO2 est utilisé par les plantes tout en étant potentiellement dangereux. Ce n’est pas directement un toxique mais à taux élevé il abaisse le taux de l’oxygène de l’air que nous respirons ce qui peux causer des troubles graves voire la mort. 1% de CO2 dans l’air suffit pour générer des troubles sérieux en 30 minutes.

Affirmer que c’est bon pour les plantes, et donc naturel et sans danger, est tellement simpliste que cela en devient faux.
Vos affirmations pseudos-scientifiques sont surtout totalement manipulatoires. Elles peuvent être crues naïvement par des incompétents qui ne connaissent rien du vivant. C’est sans doute votre objectif. 

Il est difficile d’affirmer à la fois que l’élévation du CO2 dans l’atmosphère à un effet sur la croissance des plantes et donc un effet de refroidissement (c’est votre thèse), tout en affirmant par ailleurs que les activités humaines sont sans effet sur le climat. Il est regrettable que vous soyez incapable de voir ce qu’il y a d’incohérent dans vos différentes affirmations Mais si la rigueur logique et scientifique était de votre coté, on le saurait.

Votre article sur le verdissement n’est pas réellement censuré puisque chacun peux le consulter sur votre site (qui n’admet pas de commentaire par contre ; qui censure qui ?).
Le verdissement de la planète dont parle votre article correspond principalement a la reforestation volontaire de régions de Chine et à l’intensification de l’agriculture en Inde. Cela n’est donc pas un phénomène naturel né spontanément de l’augmentation du CO2 atmosphérique, mais un phénomène généré par l’activité humaine. Il y a corrélation dans le temps sans causalité évidente.
Comme ces activités agricoles et forestières correspondent également à l’utilisation d’engrais chimiques et de pesticides, à des utilisation d’eau (pompage, irrigation), à des consommations d’énergies fossiles (mécanisation agricole, engrais issus de la pétrochimie) il est malvenu, et en tout cas très prématuré, d’y voir un phénomène naturel sans conséquence sur l’environnement. Ce « verdissement » (le suffixe « vert » est utilisé pour tromper) ne compense pas la déforestation ailleurs, il ajoute ses conséquences sur l’environnement aux conséquences de la déforestation.
De plus la végétation, même si elle est en légère augmentation, n’absorbe que 25 % environ du CO2 émis par les activités humaines (relâchement dans l’atmosphère de CO2 d’origine fossile). Donc, verdissement ou pas, ce taux de CO2 augmente et la question des éventuelles conséquences de l’élévation de ce taux de CO2 dans l’atmosphère reste totalement posée. 
En bref les lecteurs d’Agoravox qui ne peuvent lire votre article, soit-disant censuré, ne perdent pas grand chose en matière d’information. Par contre, vous perdez une occasion de manipuler les moins informés d’entre-eux. Est-ce un véritable problème ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe