Julien S 22 avril 09:39

@nono
.
Un exemple avec des chiffres simples quelconques, pour éclaircir :
Hier l’Allemagne avait un peu de vent et un peu de soleil, et son solde import-export d’électricité était nul. Son coût de revient toutes sources confondues était de 50 euros le MWh.
Aujourd’hui le vent souffle très fort et la production allemande totale est doublée, sans qu’il en coûte plus cher. Le MWh revient à 25 euros, mais la surproduction est approximativement donnée à l’étranger. Affaire médiocre ! 
Je ne dis pas que c’est exactement ça, mais que lorsqu’on quitte la physique pour la finance, la méfiance est de règle. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe