machin 21 avril 08:28

.

.

Un gros gros gros pavé écrit avec de l’eau bénite...

A part des bondieuseries stériles et l’apologie d’un superstition couteuse et nuisible, rien.

Déjà, à la dixième ligne je commençais à regretter d’avoir commencé à lire...

mais quand le vin est tiré il faut le boire...avant de dire que c’est de la piquette.

.

.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe