velosolex velosolex 23 avril 2019 17:09

@Olivier Perriet
J’ai écrit ce commentaire au cœur de la crise grecque, et je ne le renie pas. Je suis toujours pour l’europe, qu’on accuse de tous les maux, mais qui dans l’affaire des gilets jaunes, s’est ému de la répression, et des moyens de guerre employés. L’europe est évidemment perfectible, et doit aller vers un projet social. Néanmoins elle a évité des conflits, et résolu par exemple le conflit irlandais. Je ne présage pas de ce qui va se passer maintenant, comme tant d’autres. Je regrette le Brexit, comme je pensais que les Grecs devaient rester dans l’Europe. Les anglais on joué faux cul avec L’UE, comme les grecs l’ont fait. Ils ont désigné clairement l’UE comme source de leurs maux, pour s’exonérer de la conséquence calamiteuse, de leur gestion, et de leurs choix. Pour les anglais, cela a été le dumping salariale, laminant les prétentions salariales des natifs, qui se sont retournés contre les bouc émissaires, les polonais et L’UE….Au bout du compte, les grecs n’ont absolument pas voulu quitter l’UE, et les anglais sont déchirés par cette anerie. 
La crise qu’on traverse en France n’est pas du à l’UE, mais à la bande d’incapables soit disant en marche. Au garde à vous pour les bourges, comme les ministres grecs, l’étaient devant les grandes familles et les armateurs. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe