Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 26 avril 2019 08:07

@Galilée 

Jésus ne condamne pas le profit, voir la parabole des talents et de nombreuses autres occasions où Jésus parle de l’argent sans « cracher ni sur l’argent, ni sur le commerce ni sur l’immobilier ». Bien sûr il dit aussi « A quoi cela profite à l’homme de gagner le monde entier et de perdre son âme » ce qui implique simplement une hiérarchie. Jésus ne s’attaque pas au commerce, parlant des « enfants de ce monde » qui font preuve de plus de sagesse dans la conduite de leurs affaires que les « enfants du ciel » et cite plusieurs fois en exemple de « bons maîtres » qui gèrent bien leurs affaires (le père du fils prodigue, le maître qui part en voyage) par contre, il s’attaque à l’égoïsme et à la cupidité ce qui n’est pas la même chose. Ainsi, il condamne l’idolâtrie de l’argent (on ne peut avoir deux maîtres à la fois, Dieu et Mammon). Il suffit de voir que c’est dans des cultures chrétiennes que le capitalisme a pris son essor (voir travaux de Max Weber sur l’éthique protestante et le développement du capitalisme aux Etats Unis).
Bien sûr que Jésus a dû « soulever la colère de beaucoup » : quand on dénonce l’hypocrisie et le mensonge des puissants qui s’attachent à la lettre et non l’esprit de la loi, on déclenche ce genre de réactions ce qui ne justifie pas cette colère mais le comportement brutal qui l’a amené à la crucifixion est le fait de ses ennemis et non de Jésus, n’inversons pas les rôles sinon on finira par dire que c’est la faute de Martin Luther King s’il a été assassiné ou celle de Jeanne d’Arc si elle a été brûlée (je prends ces exemples de mon article mais il y en a bien d’autres).
Avant d’assimiler le Christianisme au marxisme vous feriez bien d’étudier un peu plus sérieusement les évangiles.

Un petit rappel, la période de résurrection de Jésus auprès de ses disciples a duré de Pâques à la Pentecôte mais il a continuer bien sûr à être présent par la suite, ainsi, son apparition va convertir Paul, un pharisien de l’école de Gamaliel acharné à persécuter les premiers chrétiens.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe