velosolex velosolex 2 mai 2019 14:56

@nono le simplet
J’ai accueilli à l’hôpital des migrants en masse,. Au début, ils ne biffaient pas mot, en disaient le moins possible, ayant peur d’être mouchardé. On avait beau les rassurer, il fallait du temps pour qu’lls prennent confiance.
Le secret médical c’est dans l’adn du soignant ; Une chose inimaginable s’est passée, quand les hôpitaux de paris ont transmis des fiches aux autorités, rompant avec le sacré, et renouant avec les mœurs de Vichy
. Le nom hospitalier vient d’un ordre de chevalerie, du même nom, qui ont les premiers, en tant que moines soldats, secouru les blessés pendant les croisades.
L’hôpital, l’hospitalité, ça marche de concert ; On peut difficilement s’étonner que des gens qui ont l’épouvante et les gaz au cul ne cherchent pas refuge, que ce soit une église, ou un hôpital, des lieux ou normalement sont des gens bienveillants. Que celle ci est été inattendu est une chose, mais la présenter comme une attaque est à le fois un mensonge, une manipulation, et un lapsus. Car toute la stratégie policière est faire sur la répression. Comment s’étonner alors des conséquences ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe