Christian Labrune Christian Labrune 2 mai 16:40

Le Venezuela fait figure de symbole en Amérique latine. La proposition d’un socialisme pour le XXIème siècle constitue, comme chacun peut s’en douter, le cœur de la confrontation avec les Etats-Unis.

=================================

Excellent article, qui fait bien voir dans quel monde nous vivons. D’un côté, l’Empire, ces salauds d’Américains, dont nous sommes les suiveurs. Bref, le totalitarisme le plus abject, qui réduit à la misère, à l’abjection, et sur notre continent européen même, une partie non-négligeable de la population mondiale. Vivre sans la liberté, soumis à des régimes dictatoriaux, est-ce encore vivre ? En tant que Français, je me demande quelquefois si la mort ne serait pas préférable.

En face, les grandes démocraties où il fait bon vivre dans une liberté pleine et entière : la Russie de Poutine, la Chine du Camarade Xi Jinping, la Turquie de cet immense dirigeant qu’est Recep Tayyip Erdogan dont j’ai là un portrait, au-dessus de mon écran. Comme l’espace était un peu trop petit pour que je pusse y mettre aussi le cadre où sont rassemblés Khamenei et Rohani, actuellement derrière moi, j’ai mis un petit rétroviseur. Chaque matin, dès l’aube, je change la disposition, de sorte que Khamenei soit un jour devant, un jour derrière. Aujourd’hui, il est derrière. Dans le Petit Livre Vert de l’ayatollah Khomeiny Dieu l’ait en sa sainte garde il y a de précieux passages sur l’art de ne pisser jamais en direction de La Mecque. Certes, regarder n’est pas pisser, mais je veille quand même à faire en sorte que les regards de vénération que je porte assez régulièrement (toutes les trois minutes) sur ces grandes figures tutélaires de notre monde actuel ne puissent en rien contrevenir à leurs sublimes préceptes destinés à régir, jusqu’à la fin des temps, les moindres actes actes de nos pauvres vies quotidiennes.

L’iran, je ne l’ai pas dit, qui incarne et qui réalise pour moi le summum de la perfection démocratique, a toujours été un précieux allié du Venezuela, et aussi un ennemi résolu de cette grosse saloperie qu’on appelle l’Amérique dont les milices au Moyen-Orient (je veux parler du Hezbollah mais aussi des Gardiens de la Révolution américaine) étendent partout, au Liban comme en Syrie et peut-être demain en Irak et au Yémen, les tentacules monstrueux de la pieuvre américaine.

Merci pour ce bel article qui nous aide à mieux comprendre l’état des choses et les causes de notre misère présente en Europe.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe