astus astus 14 mai 16:31

@The Critical Vegan

Vous écrivez en conclusion : « l’espèce n’est pas en soi, au même titre que le sexe ou que la « race », une caractéristique pertinente à la considération des intérêts d’un individu ». Au contraire, car cela contredit le fait que l’espèce qui vient du latin « species » renvoie à une interfécondité viable à l’intérieur de cette appartenance, ce qui n’est pas un jugement de valeur mais un fait biologique servant à la perpétuation de ladite espèce.
 « La seule caractéristique pertinente est la sentience. » Mais 
pourquoi donc faudrait-il choisir justement ce critère contre tous les autres : le fait de se nourrir d’autrui, l’aptitude à créer des liens, l’imagination, la capacité à courir ou sauter... etc.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe