ZenZoe ZenZoe 14 mai 10:13

@covadonga*722
Je comprends votre argument, et personnellement je ne critique pas forcément la décision présidentielle d’aller sauver les deux touristes. C’est un choix humain qui se défend parfaitement.
Mon commentaire portait sur :
1) l’irresponsabilité effarante des touristes qui complique la tâche déjà difficile des sauveteurs et de l’armée.
2) il porte aussi sur la nécessité de faire supporter le coût des sauvetages aux imprudents et pas à la collectivité. Si vous avez un pépin en Bolivie ou en Tanzanie ou en Indonésie et avez besoin d’un rapatriement ou d’un avocat, la France vous présente la facture. Et c’est normal. Alors pourquoi pas dans le cas d’un sauvetage par l’armée ? Les assurances ne sont pas faites pour les chiens.
3) troisième point : la médiatisation extrême et l’accueil des otages par le président. et deux ministres, rien que ça ! Est-ce bien nécessaire ? Le message envoyé aux ravisseurs n’est-il pas déjà passé avec la mort de quatre d’entre eux ?
4) quant à l’hommage aux Invalides, pourquoi pas ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe