Serge ULESKI Serge ULESKI 14 mai 20:35

@TSS

Le sujet de mon billet n’est pas l’engagement de ces deux soldats et la légitimité de cet engagement. Le sujet de mon billet c’est la disqualification de ceux qui n’ont pas compris à quel point le silence est d’or et la parole... interdite ; rien à voir avec les circonstances mais bien plutôt, avec l’identité de celui qui se croit autorisé à rompre ce silence : un pseudo chef d’état, pseudo-chef des armées... tout comme ces prédécesseurs Sarkozy et Hollande.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe