Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 18 mai 13:43

Le président est sorti de son rôle constitutionnel d’arbitre institutionnel... Il n’est plus dès lors président « de tous les français », mais se met au rang d’un chef de parti, celui de LREM, dont la liste est au demeurant présidée par une ex proche du GUD... Belle leçon de démocratie révélatrice d’un risque de « beresina »  !!!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe