Aristide Aristide 18 mai 10:44

@pemile et nono

Phrase sorti de son contexte alors que pemile à simplement cité ce que j’ai cité !

Vous oubliez simplement le début pour affirmer « persistant certes et je n’en suis pas ravi mais en baisse en quantité et en pourcentage » .

Pour « persistant », vous contestiez il y a peu ce fait avéré. « une baisse, une baisse ... pas une stagnation !  », en parlant d’énergie fossile en général, alors que je parlais précisément du charbon et de la lignite.

« ... mais en baisse en quantité et en pourcentage » vous écrivez, Voilà ce qui est écrit « Le poids persistant du charbon dans la production d’électricité (37 % du mix électrique en 2017)   », euhhh, 37% c’est pas un pourcentage ?

Les faits sont tétus. Que les causes soient multifactorielles est autre chose, CO2 peu cher, limite du remplacement par les renouvelables, baisse de la production par le nucléaire, ... C’est bizarre que chaque fois que l’on essaie de sortir du discours lénifiant sur plus de nucléaire et pis c’est tout, on se retrouve accusé d’etre pro machin ou anti cela.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe