Eschyle 49 Eschyle 49 20 mai 18:14

 « Madame, Monsieur le Député,

     » Auriez-vous l’obligeance de saisir Monsieur Jean-Yves LE DRIAN, Ministre des affaires étrangères, d’une double requête ?

    « Monsieur le Ministre,

     » Je souhaite vous soumettre deux questions, la première ès qualité de capitaine de corvette, la seconde, comme député de la Nation.

    « En premier lieu, lors du très bel hommage rendu aux Invalides, le mardi 14 mai, aux soldats Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello,
     » tombés au champ d’honneur, le vendredi 10 mai, a été jouée, par le bagad de Lann-Bihoué, la « Marche des soldats de Robert Bruce ».
    « https://www.youtube.com/watch?v=Tf6oeUqNvwM
     » https://www.breizh-info.com/2019/05/15/119036/le-bagad-de-lann-bihoue-rend-hommage-aux-soldats-cedric-de-pierrepont-et-alain-bertoncello-video
    « https://www.defense.gouv.fr/english/portail-defense/dossiers/le-saviez-vous/le-saviez-vous-un-parfum-d-ecosse-dans-les-ceremonies-militaires

     » Rappelons que cette marche, sonnée pour la première fois à la bataille de Bannockburn, le 24 juin 1314, était encore celle que jouait la
    « garde écossaise de Jeanne d’Arc,lors de son entrée à Orléans, le 8 mai 1429 ; c’est donc, depuis 1295, notamment entre nations celtes, un
     » marqueur sacré de la « Auld Alliance » ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Auld_Alliance ).
    " Pouvez-vous nous confirmer que c’est vous-même, en votre qualité d’ancien élève de l’Institution Saint Louis de Lorient, qui avez
    « personnellement tenu à l’interprétation de cette marche ?

     » En second lieu, que la citation soit authentique ou apocryphe, elle est belle comme l’antique, et je ne pouvais la passer sous silence.
    " Dans une lettre rapportée par Suétone, Marcus Flavinius, centurion à la deuxième cohorte de la Légion Augusta, écrit à son cousin
    « Flavinius Tertullus, resté à Rome ( http://www.terra-ignota.fr/pages/la-colere-des-legions.html ) :
     » On nous avait dit, lorsque nous avons quitté le sol natal, que nous partions défendre les droits sacrés que nous confèrent tant de
    " citoyens installés là-bas, tant d’années de présence, tant de bienfaits apportés à des populations qui ont besoin de notre aide et de
    " notre civilisation. Nous avons pu vérifier que tout cela était vrai, et, parce que c’était vrai, nous n’avons pas hésité à verser
    " l’impôt du sang, à sacrifier notre jeunesse, nos espoirs. Nous ne regrettons rien, mais alors qu’ici cet état d’esprit nous anime, on me
    " dit que dans Rome se succèdent cabales et complots, que fleurit la trahison et que beaucoup, hésitants, troublés, prêtent des oreilles
    " complaisantes aux pires tentations de l’abandon et vilipendent notre action. Je ne puis croire que tout cela soit vrai et pourtant des
    " guerres récentes ont montré à quel point pouvait être pernicieux un tel état d’âme et où il pouvait mener. Je t’en prie, rassure-moi au
    " plus vite et dis-moi que nos concitoyens nous comprennent, nous soutiennent, nous protègent comme nous protégeons nous­-même la grandeur
    " de l’Empire. S’il devait en être autrement, si nous devions laisser en vain nos os blanchis sur les pistes du désert, alors, que l’on
    « prenne garde à la colère des Légions ! »

    " En l’espèce, s’agissait-il, officiellement, de sauver des griffes des djihadistes deux de nos compatriotes en voyage de noces, Patrick
    " Picque, 51 ans, et Laurent Lassimouillas, 46 ans, eux-même en phase avec une psychologie magistralement décrite dans les dictionnaires de
    « Philippe Ariño.
     » À l’arrivée, découvre-t’on, non point deux deux, mais quatre otages, à savoir une coréenne, Kisoon Jang, et une américaine inconnue :
    « https://www.lejdd.fr/International/Afrique/les-coulisses-de-la-photo-des-otages-au-burkina-faso-3898360

     » Officieusement, deux sites, non démentis à ce jour, fournissent un éclairage différent :
    « - premier site : https://strategika51.org/archives/62902

     » L’opération militaire américano-française du 10 mai 2019 au nord du Burkina Faso ne visait pas à libérer les deux otages français kidnappés
    « neuf jours auparavant au Bénin, mais à récupérer deux agents de la CIA ayant un statut prioritaire. »

    « - second site : http://ivoirois.com/wordpress/index.php/du-nouveau-sur-loperation-militaire-americano-francaise-au-burkina-faso/

     » Cette opération confirme ce que les américains savaient depuis 2017 et plus précisément depuis la très sanglante embuscade de Tongo Tongo au
    " Niger durant laquelle des forces spéciales US, des bérets verts (Green Berets), ont été taillées en pièces à coups de fusils mitrailleurs
    " RPK par des éléments d’un groupe armé soupçonnées d’être celui de Abou Walid Al-Sahraoui : que non seulement les groupes armés écumant un
    " corridor liant cinq pays du Sahel ont acquis une redoutable capacité au combat au sol, qu’aucune force armée locale n’est en mesure
    " d’affronter, mais que ces groupes sont capables d’infliger des pertes aux troupes d’élite de l’OTAN avant de disparaître dans la nature.
    " C’est la raison pour laquelle le Pentagone ne veut plus déployer de forces spéciales au Sahel et confie cette mission à des pays alliés
    « comme la France, l’Allemagne, le Canada ou les Pays-Bas. »

    " Dans ce contexte, pouvez-vous nous confirmer qu’on a envoyé nos troupes d’élite au casse-pipe, là où leurs homologues américains avaient échoué ? "


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe