ribouldingue ribouldingue 11 juin 21:52

Nous vivons dans un pays où les pauvres n’ont plus leur place. Et pourtant, en tant que contribuables nous sommes en droit de demander à monseigneur macron si le palais de l’Elysée est bien isolé ? Sachant que la construction de ce bâtiment a été réalisé en 1718 pour se terminer en 1722 et que La loi no 2014-366 du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, dite loi ALUR ou loi Duflot II, est une loi française relative au logement et oblige les anciennes bâtisses à l’isolation par l’extérieur déjà cette loi ne tient pas la route face aux ABF (architectes des bâtiments de France) qui veillent à La gestion des espaces protégés

  • Les abords des monuments historiques : la maîtrise d’œuvre des édifices classés (loi du 31 décembre 1913, aujourd’hui Code du patrimoine, livre VI) est confiée à l’architecte des bâtiments de France pour les travaux d’entretien courant, sinon c’est du rôle de l’architecte en chef des monuments historiques (ACMH) compétent territorialement pour les gros travaux ; l’ABF est consulté pour tout projet situé dans le périmètre de protection de 500 mètres de rayon (instauré par la loi de 1943) autour d’un monument historique . Donc comme dirait l’autre. Chauffer le palais de l’Elysée ainsi que tous les monuments historiques coûtent un pognon de dingue aux contribuables puisqu’ils ne sont pas isolés. Quant à l’armée. A quand les chars électriques et les rafales électriques ? Les grands gagnants de cette mascarade verdoyante profitent aux constructeurs automobiles, aux entreprises du bâtiment, aux vélibs aux trottinettes lib, aux autolib etc… Dans un monde capitaliste « pour vivre mieux, il faut s’endetter ne vous souciez de rien ce sont les générations futures qui paieront nos goinfreries ».


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe