Séraphin Lampion Séraphin Lampion 20 mai 2019 08:51

Le système électoral actuel s’apparente plus l’univers de la vente et du marketing qu’à celui du civisme.

Le libre arbitre des électeurs pour se déterminer en fonction des critères évoqués dans l’article est à peu près aussi opérationnel que celui d’un consommateur dans une grande surface. Les candidats ne sont plus que des produits et celui qui se vendra le mieux ne sera pas le meilleur, mais celui qui aura bénéficié de la meilleure force de vente, c’est-à-dire la plus puissante. Une petite liste a à peu près les mêmes chances aux européennes qu’un producteur local à une centrale d’achats de la grande distribution. Au mieux, il peut servir de caution, de faire valoir ou de repoussoir. Il pourra même être mis en tête de gondole pour l’animation. Mais jamais il n’engrangera les recettes des poids lourds.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe