Eric F Eric F 20 mai 2019 23:50

@Coriosolite
Concernant le premier point que vous formulez, je pense que certains types de vote sont souvent plus « réactifs » que politisés, la tentation du vote sanction par exemple. Au passage, ces types de vote ne sont pas méprisables par principe comme veulent le faire accroire certains intervenants, par exemple le « barrage » peut être motivé par de fortes considérations éthiques passant avant même les convictions et intérêts.

A propos de votre remarque sur la dépolitisation et l’individualisation, je suis d’accord avec ce constat, notamment il y a moins de sentiment d’appartenance sociale collective. Ceci étant, ce sentiment d’appartenance était parfois un peu pavlovien (je me souviens de la phrase parfois entendue : « je suis ouvrier DONC je vote communiste »). L’image" a toujours eu une certaine importance, mais elle a changé de nature : jadis il fallait avoir l’air rassurant, sérieux, compétent (*), désormais l’aspect de séduction s’accroit (quoique, ça a déjà du jouer pour Kennedy).

(*) en 1848, Louis Napoléon Bonaparte était un parfait inconnu, il a été élu sur son nom, porteur d’image.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe