berry 20 mai 2019 18:49

@Gilbert Spagnolo dit P@py
Benoît Hamon prend plaisir à la tiers-mondisation du pays.
En déplacement dans le cloaque de Barbès, il savoure sa popularité, il serre des mains comme une vedette, il fait des bises, il est hilare.

"On passe du bon temps, non ? "
« Si la présidentielle était à Barbès, je serais élu dès le premier tour avec 80% des voix ».

Il a choisi son camp.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe