machin 5 juin 2019 13:25

@Fifi35

Merci, cela fait du bien à entendre.


Dans le passé, les instituteurs qui méritaient bien leur titre de Maitre, étaient présents obligatoirement dans l’école de 8h/8h20 à 11h 30 et de 13h 15 à 17h 45.


Ils géraient ce que l’on appelait l’étude, de 16h 30 à 18h 45, en corrigeant (réellement) les devoirs et en préparant (réellement aussi) aussi leurs activités du lendemain...


Résultat les élèves passaient en très tres grande majorité leurs CEP avec succès.

(grosso modo le niveau du bac actuel.)

Ils lisaient couramment et parfaitement bien, comptaient de tête sans calculettes, connaissaient admirablement bien la géométrie, la géographie et l’histoire de la France et bien d’autres choses encore...


-

Maintenant, les instituteurs ne s’occupent plus de l’étude et rentrent chez eux finir, ou pas pour la plus grande majorité, leur temps de travail dédié normalement à la correction et à la préparation de leurs cours.

-


Maintenant, plus aucun cahier ou devoir n’est corrigé, c’est facile à vérifier, et les cours préparés (ou pas) une seule fois pour toute la carrière de l’enseignant...


L’éducation nationale, par pure fainéantise généralisée, est devenue une usine qui fabrique, en grande série, des illettrés, à quelques exceptions près.


Aux fainéants et aux pleurnicheurs (ce sont les mêmes) :

Faites donc un tour en Angleterre et voyez, objectivement, si vous en êtes capables, la différence... Ne serait-ce que sur le temps et les conditions de travail...


_

Les autres, le peu qui reste, ceux que je ne méprisent pas, vous avez toute mon admiration et mon respect et mes remerciements.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe