Armelle Armelle 5 juin 2019 09:32

@Fifi35
Bonjour,
« Je travaillais dans le privé avant d’embrasser la carrière d’enseignant »

...« dans le privé » est en trop...  smiley

Les revenus qui sont les vôtres (cités plus haut) ne me semblent pas suffisants, car votre honnêteté intellectuelle (que je salue) est rare dans votre corporation, et dans notre monde tout ce qui est rare est cher !!! smiley

Dans l’entreprise privée c’est l’économie de marché qui rémunère le travailleur, lequel ne peut guère espérer une augmentation si la rentabilité n’est pas au rendez-vous. Autrement dit, la notion de résultat non seulement s’invite au menu, mais prend aussi la première place dans la liste des critères. Vos collègues qui, en effet, ne cessent de se plaindre sont alors bien trop payés au regard des résultats de l’EN !!! Nous avons manifestement toujours le bonnet d’âne au classement Pisa, qui semble montrer que les salaires sont donc inversement proportionnels à l’efficience ! c’est formidable...
La question est donc ; Augmentons-nous les enseignants pour avoir de meilleurs résultats ? (c’est ce que le ministère semble avoir retenu), ou attendons-nous de meilleurs résultats pour augmenter les enseignants ?
Pour avoir « vécu » ces deux mondes, je pense que ces acteurs n’ont décidément rien compris à la pédagogie. Celle qui « élève », celle qui consiste à « apprendre à apprendre » et non enfourner de l’information par tombereaux, souvent non assimilée par les sujets, et qui du coup s’efface aussi vite qu’un nuage de vapeur...(il suffit de voir voir le niveau des « fraîchement diplômés » en entreprise) Et je ne pense pas que l’argument du « programme imposé par le ministère » et qui a souvent le dos large, soit la principale raison. Un enseignant a toute latitude pour adapter SON enseignement au programme. Et force est de constater que ça marche pour d’autres... Nous sommes 26ème, et investissons des sommes par élèves similaires aux premiers de la liste !!!
Conclusion indiscutable ; l’incompétence est seule responsable de ce désastre éducatif...
Alors c’est en effet regrettable pour les quelques braves personnes qui font effectivement partie de cette famille et subissent la médiocrité crasse de leurs collègues
 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe